Catégories
Communiqué International

Pour le 8 mars : appel queer et féministe pour stopper le génocide à Gaza

Le gouvernement d’extrême droite israélien organise un génocide contre le peuple palestinien à Gaza. Plus de 30’000 personnes ont été assassinées, parmi elles plus de 70% de femmes et d’enfants. Après cinq mois d’horreurs, des enfants meurent de faim chaque jour. Une famine organisée par Israël qui empêche les containers de nourriture d’entrer à Gaza.

Ces violences n’ont pas commencé le 7 octobre mais sont la continuation de plus de 75 ans d’expansion coloniale soutenue par tous les gouvernements occidentaux. Ce système d’exploitation coloniale est brutalement lié à l’exploitation capitaliste et patriarcale. Dans ce contexte, la lutte de libération de genre est intrinsèquement liée à la lutte pour la libération nationale palestinienne. Notre engagement féministe nous confronte sans cesse aux relations de pouvoir et à l’exploitation systémique qu’elles engendrent. Notre combat contre le système patriarcal ne peut se mener sans combattre les autres systèmes d’oppression.

Pour ces raisons, à l’occasion du 8 mars, nous appelons toutexs les militantexs queer et féministes à répondre a l’appel de Queers in Palestine et des mouvements des femmes palestiniennes à affirmer leur solidarité avec le peuple palestinien et à exiger que des sanctions soient prises contre Israël.

Nous appelons à défendre la vision de Jewish Voice for Peace selon laquelle en s’organisant on peut démanteler les institutions et les structures qui entretiennent l’injustice et faire naître à leur place quelque chose de joyeux et de vivifiant.

Enfin, nous appelons à soutenir la campagne Shut Elbit down. Elbit est l’un des plus importants fournisseurs de l’armée israélienne qui affirme travailler sans relâche pour soutenir l’offensive sur Gaza et avec qui l’armée Suisse entretient des relations commerciales.

La lutte contre les violences patriarcales est internationale !

Pour un cessez-le feu immédiat Gaza, la fin du blocus et de la colonisation de la Palestine!

Catégories
Action International

Solidarité avec la Paléstine – Ceasefire Now !

Les puissances occidentales se sont tues lorsque l’État israélien a mis en place un système d’apartheid en Cisjordanie. Elles continuent de soutenir le massacre de l’État israélien dans la bande de Gaza et dans son incitation à la haine raciale contre le peuple palestiniens!

Solidarité avec le peuple de Palestine ! Cessez le feu maintenant!
Contre le colonialisme et l’apartheid ! Contre le racisme et l’antisémitisme !

Catégories
International

Solidarité avec les femmes qui résistent aux disparitions forcées au Balochistan

Les femmes mènent un soulèvement sans précédent au Balochistan. Le 23 novembre, la mort tragique de Balaach Mola Bakhsh, un jeune homme de 24 ans victime d’une disparition forcée par la police pakistanaise, a suscité l’indignation au Balochistan. Les manifestant-es ont entamé une marche, à laquelle se sont jointes des femmes qui avaient perdu leur fils, leur frère ou leur partenaire de la même manière. Un cortège qui aparcouru 1’600 km jusqu’à Islamabad, la capitale, pour défier les autorités pakistanaises et demander justice. Leur marche a fait l’objet d’une répression sévère, la police les arrêtant à de nombreuses reprises, blessant plusieurs personnes et en arrêtant des dizaines d’autres. Mais la détermination des manifestant-es n’a pas faibli et leur sit-in de protestation se poursuit malgré les attaques.
La violence patriarcale prend de nombreuses formes selon les régions et les époques. Au Balochistan, les intérêts impérialistes occidentaux, le colonialisme pakistanais et le patriarcat se combinent en un monstre assoiffé de sang qui opprime le peuple sans limites. Il est bien établi que les conflits touchent de manière disproportionnée les femmes et les enfants, exacerbant les inégalités et les rendant plus susceptibles de subir des violences patriarcales et de ne pas avoir accès aux services médicaux.

Mais malgré toutes les menaces auxquelles elles sont confrontées, les femmes baloches ne baissent pas les bras et n’acceptent pas d’être considérées uniquement comme des victimes. Elles ont pris la résistance dans leur main comme un devoir. Elles n’ont peur de rien et suivent les pas de Karima Baloch, assassinée en 2016 au Canada où elle fuyait les menaces de l’État pakistanais.


Les femmes unies sont une menace pour l’État patriarcal, et les femmes baloches comme d’autres femmes de la région nous montrent la voie vers un monde libéré des oppressions !


Pour plus d’informations sur la résistance des femmes au Balochistan, suivez :
@mahrangbaloch_
@sammideen
@balochwomenforum

Catégories
International

Féminicides commis par l’État turc

L’État turc continue de commettre des crimes de guerre et de bombarder l’Administration démocratique autonome de la région du nord et de l’est de la Syrie. Les infrastructures civiles telles que les installations d’approvisionnement en énérgie ont été particulièrement visées par les frappes aériennes turques ces derniers mois, privant ainsi des milliers de personnes d’électricité, de chauffage ou d’eau. Hier, l’imprimerie Sîmav, à l’ouest de Qamişlo, a également été bombardée, tuant 4 personnes. Parmi elles se trouvait Bêrîvan Zubêr, qui travaillait dans l’imprimerie. L’État turc ne cesse de s’attaquer en particulier aux lieux où les femmes s’organisent et commet des féminicides!

Nous condamnons ces attaques et nos pensées vont vers Bêrivan et vers toutes les autres femmes qui ont perdu la vie à cause de ce barbarisme.

Nous nous opposons à ces meurtres d’État, notre lutte est internationaliste!

Catégories
Communiqué Féminicide International

Un enfant sain du patriarcat

« Il n’est pas un monstre, il est un enfant sain du patriarcat, de la culture du viol. Le féminicide est un meurtre d’État, parce que l’État ne nous protège pas. »


Ce sont les mots de la sœur d’une femme tuée en Italie samedi passé. Elle les a prononcés face aux médias qui les ont relayés jusqu’en Suisse. Quelle belle et forte manière de garder haut le nom de ta sœur assassinée ! Nous sommes de tout cœur avec toi et tes proches.
Encore bien trop souvent, les médias et la société représentent les auteurs de violence patriarcale comme des gens sympas, normaux, tranquilles, polis… ou comme « un fils parfait », selon le père du tueur de samedi passé, dans le cerveau duquel « quelque chose a dû exploser ».


Tant que la violence patriarcale est présentée comme quelque chose de malade, d’anormal, de monstrueux et ces actes comme des événements extraordinaires et isolés, il semble qu’on ne peut rien faire contre et que personne n’en porte la responsabilité. Le contraire est vrai : cette violence est produite par un système (le patriarchat) et par une culture. Changeons ce système, changeons cette culture pour arrêter toute cette violence !!


Solidarité avec les proches de Giulia, solidarité avec les proches de toutexs les victimes de féminicides !

Catégories
International

Premier anniversaire de la mort de Jîna Mahsa Amini

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la mort de Jîna Mahsa Amini, une femme kurde assassinée le 16 septembre 2022 par la police des mœurs iranienne sous prétexte que son foulard n’était pas porté correctement. Ce féminicide d’Etat a provoqué de grandes manifestations féministes au Kurdistan, qui se sont rapidement étendues à l’Iran et au monde entier, et qui se poursuivent encore aujourd’hui. Partout dans le monde, des femmes, des personnes du mouvement LGBTQ ainsi que des travailleuses et des travailleurs sont descendu-es dans la rue pour lutter contre le régime iranien, mais aussi et surtout contre l’oppression sexiste et pour l’autodétermination de leur propre corps.

Nos pensées vont vers Jîna et vers toutes les personnes assassinées, menacées, arrêtées, blessées ou persécutées par les lois discriminatoires du régime iranien (et de tous les autres États) !

Dans notre lutte, vous continuez à vivre !

ژن، ژیان، ئازادی
Jin, Jiyan, Azadî

Catégories
International

La co-présidente du canton de Qamishlo au Rojava tuée dans une attaque de drone turc

Yusra Darwish est née en 1972 dans le nord est de la Syrie. Elle étudiait la littérature française mais a interrompu ses études en 2012 pour rejoindre la révolution. Elle a travaillé comme enseignante de kurde avant d’être élue co-présidente du conseil du canton de Qamishlo. Elle a voué sa vie à construire une société démocratique basée sur la libération des femmes. Deux autres camarades, Leman Shweish et Fırat Tuma ont également perdu la vie dans cette attaque.

Ces dernières années, le régime d’Erdogan mène une véritable politique féminicidaire, notamment avec des assassinats ciblés de femmes ayant des rôles importants dans l’administration autonome du nord et est de la Syrie (Rojava). Le mouvement des femmes kurdes analyse cela comme une volonté politique du gouvernement turc du tuer les femmes en tant qu’entité politique, sociale et éthique. En Turquie également le nombre de féminicides a augmenté de façon dramatique depuis le retrait de la Turquie de la convention d’Istanbul. Erdogan mène également une véritable campagne de haine dirigée contre les personnes LGBTQI+.

Les unités de protection des femmes (YPJ) appellent à l’auto-organisation face à toutes les entités qui adhèrent à la même philosophie patriarcale, capitaliste et impérialiste. « Il nous faut résister et combattre, car les mêmes États-nations et puissances oppressives qui ont déclenché cette guerre ne s’arrêteront pas d’eux-mêmes. Il est nécessaire que nous, les femmes, nous battions car dans leur guerre contre nous, elles visent à détruire les valeurs d’une société démocratique et écologique. »

La meilleure façon de commémorer Yusra Darwish c’est de répondre à cette appel et de tisser la résistance partout dans le monde.

Jin Jiyan Azadi
Ni una menos
Şehid namirin
Riseup4Rojava

Catégories
International

Solidarité féministe internationale

Soutien direct aux victimes du tremblement de terre au Kurdistan


Catégories
Action International

Justice pour Jîna Mahsa Amîni

Manifestation de solidarité avec les protestes en Iran et au Kurdistan


Catégories
International

Réunion ouverte pour la campagne contre la peine de mort des 2 militantexs en Iran!

Le 24 septembre, 15h-18h, Neubrückstr. 17, Berne

Les deux militantexs LGBTQ+, Zahra (Sareh) Sedighi Hamedani, 31 ans, et Elham Chubdar, 24 ans, ont été condamnéxes à mort en Iran.

Hamedani et Chubdar ont été condamnéxes pour « propagation de la corruption sur terre ». Les personnes LGBTQ+ sont confrontées à de graves discriminations et beaucoup de violence dans la société iranienne. Ici aussi, les droits des personnes LGBTQ+ sont régulièrement attaqués. Contre la haine homophobe, transphobe et queerphobe, il faut une solidarité internationale !

Maintenant, c’est de notre solidarité internationale dont il y a besoin ! Nos deux adelphes doivent être libéréexs immédiatement. Nous devons faire pression sur l’opinion publique pour faire annuler ce jugement.

La solidarité ne peut être arrêtée par aucune frontière. Nous répondons à l’oppression de l’État, du capital et du patriarcat par une solidarité sociale pratique venant d’en bas. Nous répondons par des luttes collectives et la communauté. Contre la colonisation de nos corps ! Tant que toute forme de prison ne sera pas détruite, aucun d’entre nous ne sera libre !